Blog - Gilles Magnin
EXIL(S)
Galerie Joseph Antonin
17 septembre au 1er octobre 2016
Rue Barrère 13200 Arles




Des mains à la terre.






D'une rive, l'autre



Dossier de présentation:

/clients/181/fichiers/userfiles/files/1506Dune_rive_lautre0.pdf



Lumières d'Ansauvilliers



Exposition du 18 avril au 3 mai 2015
À La Remise 8, rue des poissonniers 60120 Ansauvilliers.



Dans le cadre de sa programmation 2015, la Remise présente le travail du photographe Gilles Magnin.
Cette exposition présente une trentaine de tirages photographiques sélectionnés d’après un choix de prises de vues réalisées lors des différents séjours de l’auteur à Ansauvilliers lieu de la résidence d’artistes de La Remise.

L’auteur définit son travail ainsi:

Le sujet m’importe peu, seuls les lumières, les détails et les formes cadrés, définissent le coeur de mon propos photographique.
Je m’attache seulement à retranscrire mon émotion visuelle, ressentie lors de mes promenades photographiques.


Le choix visuel est intimiste et se retrouve dans le parti-pris de l’auteur par le choix de petits formats qui invitent le spectateur à une proximité avec chaque photographie, seule une vue d’un envol d’oiseau en plus grand format rappelle le mouvement permanent du monde et crée une respiration visuelle.

30 photographies en couleur formats variables.


/clients/181/fichiers/userfiles/files/150327Expo_Lumieres_dAnsauvilliersB(1).pdf




























Les affiches de Damas.

 

 

Ces restes d'affiches en arabe nous rappellent "l'histoire" d'un lieu, elles se situaient sur les murs de l'ancien casernement de l’armée française à l'époque du protectorat en Syrie qui au départ du dernier soldat étranger en avril 1946, est devenu une caserne de l’armée syrienne.

Ce lieu change de nouveau de destination pour être restitué à la France en 2000 par Bachar el-Assad qui venait de succéder à son père Hafez à la tête du parti Baath et de la République arabe syrienne, aujourd'hui c'est le lieu où a été construit le nouveau lycée français de Damas dans quartier de Mazzeh au nom emblématique de Charles de Gaulle.
Elles signifiaient avant leur dégradation par le temps, les annonces de décès des soldats syriens morts au combat, et bien sûr la propagande du régime. Par l'entropie à l'oeuvre leurs traces rappellent l'impermanence des lieux et des régimes ou gouvernements de notre monde.
Ce travail à été réalisé en 2001 lors d’un séjour en Syrie, j’ai une pensée particulière pour tous ces Syriens que j’ai rencontré et qui m'ont accueillit avec l'hospitalité la plus touchante qu'il soit permis de vivre et alors que je suis sûr qu'ils se battent en ce moment même pour leur liberté, je leur dédie ce travail.

 

Gilles Magnin.

 

 



 

/clients/181/fichiers/userfiles/files/120227Expo_Damas_Bry_tarifs(1).pdf




Paris Berlin

 

Cette proposition photographique vous offre ma vision intime de deux villes européennes: Paris et Berlin. Je les pratique à la façon d’un marcheur impénitent qui aime à se perdre dans ses déambulations.

Pas de clichés iconiques mais des rencontres de lieux, de traces et de présences humaines. Ce que la ville ne révèle pas, je l’extime dans une photographie sobre, de quoi s’agit il ? Des fragments de lieux, d’oeuvres d’art, de lumières et d’ombres rencontrés dans l’instant comme ce personnage qui observe ce mur qui nous semble nu.

Dans ce jeu de miroir, le monde est là présent hors de toute frontière mentale; je donne à voir cette altérité qui me touche si proche et si étrange à la fois.

® Gilles Magnin.

 






UNI-VERT

Exposition au Bastille Design Center de 70 artistes plasticiens. Contact presse : Cathy Bion. 01 42 55 95 99. cathy.bion@club-internet.fr

 




expo Galerie Quang 18 novembre au 6 décembre 2009
green factory 1 www:galerie-quang.com


Top